LA CIRE PERDUE

PREMIERE ETAPE : la taille

On taille le bijou dans un bloc de cire brute avec divers outils, goujes, limes etc...

 

 

DEUXIEME ETAPE : finition de la surface

La surface du bijou en cire ainsi obtenu vient polie à la main ou au chalumeau et diverses retouches faites en coulant de la cire chaude ( en rouge sur l'image )

 

 

 

TROISIEME ETAPE : moulage en plâtre et coulée du métal

Sur la cire terminée  vient fixée une "tige de coulée" qui servira à couler le métal fondu.
Le bijou en cire et sa tige de coulée sont  ensuite noyée dans un creuset avec un plâtre résistant aux hautes températures.
Après durcissement du plâtre, le creuset est posé à l'envers dans un four et la cire fond et s'écoule hors du moule, (d'où le nom de cire perdue) laissant ainsi un vide dans lequel le métal en fusion (or, argent, platine...)  sera injecté.

 

 

 

RESULTAT DE LA COULEE

Le plâtre est ensuite brisé et on découvre le bijou brut avec sa tige de coulée.
Il faudra encore le travailler, enlever la tige de coulée, le polir pour obtenir le bijou fini

 

 

 

CIRES MULTIPLES OU COPIES DE BIJOUX

 

Pour créer plusieurs pièces semblable, je prends un moulage de la première cire ou d'un bijou existant.

Ce moulage se fait avec un silicone souple et résistant à la chaleur, dans lequel je coule de la cire chaude que je peux ensuite retravailler ou modifier pour obtenir un bijou semblable mais pas identique, toutes les finitions sont faites à la main selon mon inspiration ou à la demande du client.

En bleu : le moule en silicone

En vert  : la nouvelle cire obtenue

RETURN